actualités

23.04.2014

Plus de consultations en clinique

Depuis début 2014 je ne consulte plus en clinique. Je continue ma trajéctoire à l'université comme enseignant et chercheur en épidémiologie  … suite 

23.01.2013

Réduction des consultations

Dés le 1.1.2013 j'ai réduit mon activité clinique et je travaille dorénavant aussi au Veterinary Public Health Institute de l'Université de Berne. Les consultations pour exotiques n'auront lieu plus que le lundi à Fribourg  … suite 

10.09.2012

Cours sur la détention et les soins

Depuis 2011 j'enseigne pour l'association des établissements zoologiques Suisses à Lausanne. Cette année je participe également à la formation des gardiens d'animaux à l'école professionnelle EPSIC à Lausanne.  … suite 

08.05.2012

Communication intuitive: émission de la RSR 1ère

C’est un sujet qui énerve, qui fâche, qui surprend, qui fait sourire, qui provoque du mépris et pourtant il allège souvent notre quotidien parfois bien pesant. Il s’agit de la communication animale.  … suite 

22.08.2011

Marché-Concours

Visite au Marché-Concours à Saignelégier avec le Journal du Dimanche: Monsieur Vétérinaire (RSR 1ère)  … suite 

tempète de neige dans le desert de Gobi, Mongolie

Mon curriculum vitae

Formation

Médecine vétérinaire

Stages et projets

Depuis longtemps déjà je ressens une vocation pour la médecine vétérinaire. Mes travaux de maturité ont eu comme sujet l'industrie de laine, la production ovine et la biologie du wombat en Australie. Durant mes études, j'ai fait des stages chez des chercheurs de baleines en Afrique du Sud, dans des cabinets vétérinaires en Suisse et en Australie, au centre de médecine des poissons et des animaux sauvages, en pathologie animale à Berne et dans la clinique pour animaux exotiques de la Kansas State University. En 1998, j'ai participé au „Symposium on Wildlife Utilisation in Southern Africa" et depuis 1999 je participe activement aux conférences annuelles de l'Association Européenne des Vétérinaires de Zoo et de Faune Sauvage (EAZWV).

Recherche

Entre 2001 et 2008 j'ai étudié la piroplasmose équine pour la International Takhi Group (ITG). Cette maladie pourrait causer d'importantes pertes lors de la réintroduction du cheval Przewalski en Mongolie. Dans le cadre de mes thèses en médecine vétérinaire et en science naturelles, j'ai évalué le risque que la maladie pose pour le projet de réintroduction. Au départ j'ai pu, à l'aide de la pathologie et du diagnostic immunologique, confirmer cette maladie comme cause léthale principale. Dans une étude épidémiologique j'ai étudié l'immunité (anticorps) et l'infection (antigènes) de la population équine locale, et analysé les données avec des méthodes statistiques et des modèles biomathématiques conçus spécifiquement. Les résultats ont été publiés dans des revues scientifiques. Si vous souhaitez obtenir la liste de publications complète, veuillez m'envoyer un e-mail à doc@system-vet.ch.

Médecine vétérinaire holistique

Depuis le début de mes études je m'intéresse aux méthodes de médecine douce dans le domaine vétérinaire. En 2001, j'ai organisé une série de conférences sur ce sujet pour l'association des étudiants en médecine vétérinaire en collaboration avec l'institut de médecine complémentaire (KIKOM) de la faculté de médecine de Berne et l'association vétérinaire suisse pour l'acupuncture et l'homéopathie (AVSAH). En quête de l'équilibre et du calme intérieur, j'ai vécu diverses expériences et eu accès à différentes techniques (voir plus bas). À Taiwan, au début 2008, j'ai reçu l'enseignement des techniques du diagnostic et de la thérapie par le qi d'un maître de qigong (Chen Yongzhì). Depuis, j'ai acquis un diplôme d'enseignant en qigong, j'ai intégré ces expériences dans un modèle scientifique et développé le concept de la médecine vétérinaire systémique. En ce moment je soigne les animaux exotiques à domicile, au cabinet vétérinaire de la Blécherette à Lausanne, au cabinet vétérinaire de Beaumont à Fribourg, et à la Kleintierpraxis Lyssbach à Lyss.

Communication

Enseignement

Durant mes études, j'ai été tuteur pour les étudiants en anatomie et en physiologie. Cette expérience d'enseignement a été étendue par la formation des gardiens d'animaux au Cirque Knie et par mon activité de professeur remplaçant en mathématique à l'école cantonale de Wohlen. J'ai obtenu un prix en journalisme scientifique en 2003 dans un concours organisé par la société académique de Berne. En 2007 j'étais tuteur et lecteur dans un cours de gestion de projet organisé par le "Educational Engineering Lab" de la Faculté de sciences économiques de l'université de Zurich. Dans le même cadre, j'ai participé à une étude sur le management global ("global leadership"). Comme athlète j'ai dirigé l'entraînement en salle du groupe de voltige à Avenches de 1996 à 1998 et entre 1998 et 2008 j'ai donné l'entraînement de compétition au Sport Center Nippon Bern. J'enseigne actuellement pour les vendeurs en détails de la Fédération Suisse des Commerces Zoologiques.

Engagements volontaires

Suite à mon année sabbatique en Australie en 1993 j'ai mené des entretiens avec des candidats d'échange pour AFS Intercultural Programs. De 1998 à 2000, j'étais représentant des étudiants au sein de la commission des réformes des études vétérinaires à Berne. En même temps j'étais responsable des échanges ("exchange officer") à l'Association Internationale des Etudiants Vétérinaires (IVSA). Plus tard, j'ai fait partie du comité de la Section des Vétérinaires Assistants (SAA) de la Société des Vétérinaires Suisses (SVS) et j'ai mené une étude sur la satisfaction professionnelle des vétérinaires assistants dans cette fonction. Je représentais la SAA chez actionuni, l'association suisse des chercheurs. De 1999 à 2000, j'étais co-président des étudiants de l'Association Européenne des Vétérinaires de Zoo et de la Faune (EAZWV). J'ai conçu le premier site web pour cette association. Depuis avril 2009, je travaille sur un projet pour une station vétérinaire et de réhabilitation pour reptiles au Vivarium de Lausanne, et un centre de réhabilitation pour la faune sauvage.

Développement personnel

Santé

Je suis convaincu que je ne peux guérir des animaux que si j'ai moi-même une bonne notion de ce qu'est la santé. Si je me trouve dans un état que je ne considère pas comme sain, je dois m'en occuper pour parvenir à nouveau à cette état de santé. Je définis santé comme un état de paix intérieure, de relaxation corporelle et de liberté physique et mentale. Souffrant de migraines, de rhume des foins et de susceptibilité au stress, mon chemin m'a rapidement éloigné des méthodes acceptées par la médecine académique. J'ai fais mes premières bonnes expériences avec un thérapeute de réflexologie plantaire, un acupuncteur, un naturopathe et masseur, ainsi qu'avec un ostéopathe. Par contre, un médecin anthroposophe, un diététicien, des médecins traditionnels chinois et des physiothérapeutes n'ont pas pu m'aider. J'ai vite remarqué que non seulement la technique, mais aussi la séquence des types de soins et la personne du thérapeute jouent un rôle important. Au courant de mes recherches j'ai visité (contre mes convictions scientifiques) un chamane hawaïen, guérisseur et magnétiseur, un astrologue, la méditation soto-zen, des constellations familiales selon Bert Hellinger, un kinésiologue, un maître de qigong et finalement une thérapeute cranio-sacrale. Pour chacune de ces visites je devais me dépasser et faire preuve de tolérance et ouverture pour des concepts et convictions inconnues ou diamétralement opposées aux miennes. Chaque visite a aussi changé quelque chose en moi - dans mon esprit et mon corps. Je pouvais constater que l'essentiel d'une visite chez le médecin n'est pas l'acte médical mais plutôt le changement qu'il effectuait en moi et la durabilité avec laquelle je suivais ses conseils. Plus le médecin était convaincant, mieux je suivais ses conseils. Ces expériences méthodologiques et psychologiques sont intégrées dans ma pratique vétérinaire.

Culture

Depuis mon enfance je suis fasciné par les différentes cultures, les langues et les voyages. Avec mes parents j'ai eu la chance de voyager beaucoup et j'ai ainsi visité la plupart des pays méditerranéens et du Moyen-Orient en voiture tout-terrain, dormant sous une tente. Puis ont suivis une année sabbatique en Australie et ensuite des stages et séjours d'étude en Afrique du Sud, Australie, USA, Israël et Cuba. Durant ma thèse, j'ai surmonté une barrière culturelle de plus en vivant et travaillant neuf mois dans une yourte dans le désert de Gobi. Alors, je me suis rendu compte que beaucoup de fondations culturelles que nous supposons acquises en Occident ne sont pas évidentes dans une autre culture. L'expérience la plus éloignée de ma culture d'origine a été à Taiwan, ou j'ai été hébergé et ai reçu l'enseignement d'un maître de qigong et de sa famille.

Sport

J'ai été influencé par la culture asiatique à partir de l'âge de six ans quand j'ai commencé à apprendre le judo. Depuis, je m'entraîne en moyenne 2 à 5 heures par semaine. J'ai reçu le premier dan et j'ai donné l'entraînement de compétition au Sport Center Nippon Bern de 1998 à 2008. D'autre part, j'ai fais dix ans de voltige (gym artistique sur le cheval) par équipe et individuellement. Après une brève incursion dans le ski acrobatique, j'ai remplacé ce sport par la danse en couple. Pendant cinq ans j'ai suivi des cours de danse standard et latines ainsi que les danses caraïbes. Le judo et la danse convergeaient tous les deux dans une habilité technique mais il manquait la liberté de pouvoir appliquer un mouvement au moment parfait durant un combat ou une danse. Aussi, j'ai entraîné mon sens du rythme et la maîtrise du corps avec un danseur professionnel à Cuba. Puis, j'ai pu acquérir une partie de la spiritualité sur laquelle se fondent les arts martiaux asiatiques en suivant des méditations de zazen et élargir ces connaissances avec un maître de qigong. Les mots manquent pour décrire cette expérience mais elle se manifeste par des mouvements plus harmonieux et efficaces, et une synchronisation presque parfaite sur le tatami et le parquet.

Massage

À l'age de 14 ans j'ai suivi un cours de massage sportif et depuis j'ai toujours eu plaisir à traiter mes collèges de sport. Dans le sens d'une amélioration et avec une connaissance croissante de l'anatomie, physiologie et biomécanique, j'ai réussi continuellement à réduire l'effort durant les traitements jusqu'à atteindre intuitivement une forme d'acupressure. En intégrant mes propres expériences et les méthodes appréhendées, j'ai ouvert ma méthode propre à des aspects de l'aromathérapie, de la diététique chinoise, de la théorie taoïste des cinq éléments et des approches constructivistes de l'épistémologie, du zen et du qigong.

Philosophie

Durant mon PhD, je me suis penché sur la philosophie des sciences naturelles et surtout l'épistémologie. On ne se rend compte de la relation entre la théorie scientifique et la réalité que quand on prend conscience de son histoire et quand on se consacre à la physiologie des sens, aux neurosciences, à la communication, à la psychologie ainsi qu'à la sociologie du milieu scientifique. Mes propres expériences à l'université de Zurich m'ont fournit les faits et divers précurseurs de notre temps les interprétations psychologiques et sociologiques correspondants. Au travers de cette interaction d'expérience et d'interprétation, je suis tombé sur les travaux de Hacking, Ziman, Watzlawick, Bateson, Schurz et Simon sur lesquelles j'ai basé mon approche systémique. Le judo, mes séjours en Asie, les taoïstes Laozì, Zhuangzì, Confucius; ainsi que sa sainteté le 14ème Dalaï-lama, le Bodhidharma et sa suite de maîtres zen et d'arts martiaux ont laissé une empreinte profonde dans ma vision du monde.

#